Quiconque a approché Georges Rhin, Professeur des Universités, ou mieux, travaillé avec lui, n'a pu qu'être saisi par la remarquable qualité de sa personne, qui concentre un nombre étonnant d'aptitudes rarement réunies chez un même individu.

    En recherche, son talent s'est exprimé dans des domaines aussi variés que l'approximation diophantienne, l'étude de l'arithmétique de certaines intégrales multiples liées à des polylogarithmes, et celle de familles de polynômes entiers de petite mesure (mesure de Mahler, maison, diamètre, ...).

    Sur le plan des responsabilités administratives, son implication a été intense, et on se doit de rappeler qu'il a été Vice-Président du Conseil d'Administration de l'Université Paul Verlaine - Metz pendant presque vingt ans, Directeur du Département de Mathématiques, du Centre des Ressources Informatiques de notre Université, et à l'échelle nationale, Président du Conseil National des Universités.

    Durant toute sa carrière, Georges Rhin a su allier avec élégance une intuition très fine et une grande rigueur d'analyse, assortissant l'ensemble d'une affabilité naturelle qui en a fait un collègue de grande expérience auprès duquel nombre d'entre nous ont trouvé écoute et conseil, un collaborateur très recherché, et un exemple pour tous les jeunes chercheurs.

    Pour toutes ces raisons, la communauté arithmétique nationale et internationale, et, plus localement, l'Université Paul Verlaine - Metz et nos laboratoire et département de mathématiques, doivent énormément à Georges. C'est pourquoi, il nous est agréable de lui témoigner ici notre respect et notre attachement à tout ce qu'il représente pour nous tous.